1. Fontaine et armoiries de la commune

La fontaine représente Bacchus en hommage au passé viticole de la commune.

Le blason en mosaïque représente le saint patron de la ville : Saint Maurice à cheval d’or, en champs de gueules, tenant une bannière d’argent, chargée d’une croix de gueules. A noter que l’ancienne commune de Balaruc regroupa jusqu’en 1886 les territoires des communes actuelles de Balaruc le Vieux et de Balaruc les Bains (autrefois nommée Les Bains de Balaruc).

2. Place du Truc

Sommet en occitan. Vue sur la Crique de l’Angle, partie nord-est de l’étang de Thau. On peut y apercevoir les collines de la Moure, Bouzigues et ses parcs à huîtres, Au fond, la silhouette de l’ancien volcan d’Agde. Par temps clair, on peut apercevoir le Canigou. Sur les berges de l’étang, en basses eaux, les pierres du chenal de l’ancien port apparaissent. Superbes couchers de soleil.

3. Promenade des remparts

On poursuit la visite le long de la Promenade des remparts, et on peut apercevoir en contrebas au quartier des Barrys (signifiant faubourgs), l’ancien moulin situé en bordure du canal de La Gau.

A noter que la majeure partie des remparts actuels sont en réalité des murs de soutènements datant principalement des années 1930. Coté route de Poussan, leur inauguration en 1998 a été le point de départ de la fête médiévale qui a lieu désormais chaque année en juillet.

4. Plan de l’Ancien Portail

On peut y admirer les collines de la Gardiole où dans le fond se dessinent les vestiges de l’Abbaye de Saint Félix de Monceau (Gigean)

In situ, on aperçoit également, une sortie de petit tunnel, autrefois muré aux deux extrémités et utilisée, selon certains pour emprisonner de manière informelle des clochards avinés…

5. Porte de Montpellier.

En remontant par la rue du Presbytère on remarquer le départ d’un arc en plein cintre (piliers) de l’une des plus anciennes portes du village, faisant partie de l’enceinte collective dont la largeur est estimée par endroit à 2,50 mètres à la base.

6. Angle de la rue du Presbytère

A gauche, à l’angle de la rue du Presbytère et de la rue de l’Eglise, belle maison en pierres de taille.

7 : Eglise Saint Maurice.

Édifice mentionné dès 957. Possède quelques éléments romans, mais sa forme actuelle date du XIV ème siècle. Grand portail gothique et tympan encadré d’un triple cordon mouluré dominé par une belle rosace à six trilobes à écoinçons évidés entourant un cercle central hexagonal.

Clocher-mur à deux baies élargi pour donner l’apparence d’une tour carrée à laquelle on a adjoint une troisième baie. Dans la voûte du chœur, énigmatiquement répartis, on peut voir de nombreux trous, comme autant de « caissons acoustiques » équipés de poteries. Clef de voûte représentant une forme ancienne de la Croix de Toulouse. La nef semble avoir été voûtée plus récemment. A l’origine, elle devait être charpentée comme l’Eglise Saint Paul de Frontignan.

On notera également un vitrail représentant Saint Maurice, patron du village ainsi qu’une meule brisée de l’ancien moulin découverte dans l’autel de l’église.

8 : Rue du château

Plusieurs éléments architecturaux des XVI et XVIIemes. Façade avec fenêtre bouchée du XVIIIeme. Dans un recoin, au bout de la rue, un ensemble architectural forme une partie de l’ancien château.

Une porte à fronton de style néoclassique, un pigeonnier carré et une fenêtre renaissance sont les éléments extérieurs de cette maison noble. Presque en face, un vestige de porte du XIVeme.

9 : Plan des 4 seigneurs

Dans un renfoncement, les restes de l’ancienne chapelle du château. Actuellement habitation privée. Il subsiste à l’intérieur un grand arc brisé, séparant la nef en deux travées. Sur la façade, au 1er étage, on distingue les traces d’une ouverture (meneau XVIeme) et les restes d’un personnage en haut relief. Un peu plus loin, sur le coté, les restes d’une petite tour évoque un immeuble bourgeois, voire noble.

Un arc en pierre traverse la ruelle séparant le Plan des 4 seigneurs à la Place Lucien Assié.

10 : Place Lucien Assié

Petite place avec son mûrier séculaire. Tricentenaire selon certains car Colbert, surintendant de Louis XIV ordonna que l’on plante des mûriers (disparus depuis les années 1970) sur l’actuelle Avenue des Bains.

Fin de la visite, à moins que les plus courageux ne décident de pousser jusqu’à...

11. la Fontaine lointe

Ancienne fontaine romaine située au bout de la rue Font Romain, en contrebas et qui alimenta le village en eau pendant des siècles.

Centre historique

Imprimer

ACCÈS RAPIDE
Copyright © 2018 Mairie de Balaruc-le-Vieux - Tous droits réservés
Une réalisation Consultech